Bienvenue chez Gaubert Antiquités Grenoble

Table, finement marquetée en pierres dures, polychrome, avec son piètement en bois sculpté et doré
Travail italien, style Louis XIV, circa 1860
Détails des divers pierres (plus d’une vingtaine) qui ont été utilisées pour créer cette oeuvre :
Lapis Lazuli
Sarrancolin beyrede,
Campan grand mélange,
Hautacam violet ,
Escalettes,
Brocatelle violette,
Jaune sainte baume,
Lunel fleuri,
Vert de mer,
Brèche d Alep,
Quartzine rouge,
Brèche de tavira,
Noir de mazy
Bizantin,
Brèche africaine,
Brèche d arzo
Nacre

Son piètement en bois sculpté, dorure d’origine à l’or et l’or blanc
Son plateau possède une belle patine ancienne, traces de veillissement, des motifs d’arabesques et de fleurs entrelacées autour d’un oval central sur fond noir

La marqueterie de marbre et de pierres dures est apparue en Italie à partir du XVIe siècle dans les palais. Au XVIIe siècle, en France, le roi Louis XIV, comme de nombres princes européens, est particulièrement séduit par cette technique. Le cardinal français, Richelieu grand amateur d’art, la collectionne aussi.
La pierre dure, de nos jours presque tombé dans l’oubli, l’art de tailler la pierre, est de loin l’un des arts les plus beaux et surtout le plus difficile.
Cet art est plus connu sous le nom de Pietra Dura (au pluriel Pietre-Dure).
L’assemblage des différentes pièces est similaire à celui fait en marqueterie, la seule différence étant l’emploi de pierres à la place du bois. La technique « Intarsia di pietre dure » consiste à ajuster les différents éléments découpés, (représentant des feuilles ou des fleurs par exemple) dans les cavités correspondantes qui ont été préalablement évidées dans une plaque de marbre. C’est la technique de l’incrustation.
Les nuances des couleurs et des veines des différentes pierres, sont choisies avec beaucoup d’attention pour obtenir des effets particuliers

171 x 85 x H 81,5 cm

Vendu

Bienvenue chez Chenal & Gaubert