Bienvenue chez Gaubert Antiquités Grenoble
  • Ravissante grande commode sauteuse en laque de Coromandel du début du XXieme siècle, circa 1920
  • Ouvrant à 2 tiroirs sans traverse
  • Richement ornée de bronzes dorés, les 3 cotés galbés ornés de réserves en bronze doré, la réserve centrale ornée de trèfles, sabots, chutes de pieds du haut en bas, entrées de serrures, clé
  • Marbre de carrare blanc veiné
  • L 137 x 56 x H 85 cm
  • Vendue
  • Les laques dits « de Coromandel » ont été créé en Chine au milieu du XVIIe siècle. Leur nom, provenant de la côte orientale de l’Inde, a été donné par les Anglais du fait que c’était dans les ports de cette côte que ces laques, exportés de Chine vers l’Europe aux XVIIe et XVIIIe siècles, étaient transbordés des jonques chinoises sur les navires des compagnies des Indes. Ce sont des cabinets et de vastes paravents de douze feuilles pouvant atteindre 3 mètres de hauteur. À l’origine, ils constituaient des présents offerts en Chine à de hauts dignitaires. Devenus objets d’exportation pendant le règne de Kangxi, ils connurent une grande mode en Europe. Beaucoup d’entre eux étaient d’ailleurs démembrés à leur arrivée et découpés en panneaux pour orner des commodes et autres meubles de grande qualité. La technique de laque de Coromandel est très compliquée. Le bois est d’abord recouvert d’un tissu fin, maintenu par un enduit de colle végétale et de schiste pulvérisé, soigneusement aplani.
  • Le laque uni, presque toujours noir, parfois brun et plus rarement rouge, est ensuite posé en couches successives atteignant environ 3 millimètres d’épaisseur. Le décor, cerné d’incisions profondes et modelé en creux, est alors peint au moyen de pigments colorés mats, verts, rouges, bleus et blancs, souvent accompagnés d’or, qui contrastent avec le brillant du laque.
  • Bienvenue chez Chenal & Gaubert Antiquités
  • Pour mieux nous connaitre et voir plus de photos www.chenalgaubert.com